Déco de la table Poivre: choisir son moulin

Bien choisir son moulin à poivre

Faire le choix d’un véritable moulin à poivre plutôt que de consommer du poivre moulu acheté en grande surface, est toujours dirigé par l’envie de véritables saveurs. Or, bien souvent, une fois en magasin spécialisé, on se rend compte que le choix n’est pas si simple. Les modèles sont nombreux, certains ont des spécificités bien particulières. Il est donc nécessaire de se rendre à l’avis et aux explications du vendeur pour les détails techniques. Pourtant, si ce n’est l’esthétique, car c’est aussi un objet déco, assez peu d’éléments sont à connaitre pour réaliser un bon achat. Voyons rapidement lesquels.

 

Le poivre, fruit d’une liane

Le grain de poivre est la baie d’une liane qui a besoin d’un support pour se développer. Il en existe plusieurs espèces, mais la principale est le piper nigrum. C’est de cette plante que proviennent la grande majorité des poivres. Les grains de poivre peuvent être cueillis à différents stades de maturité et séchés selon plusieurs méthodes. C’est pourquoi chaque poivre est si différent. Hormis leurs couleurs, il en existe des dizaines qui portent chacun un nom spécifique. De plus, il existe des « faux » poivres, qui proviennent d’autres plantes, mais qui peuvent être tout aussi recherchés. En savoir plus.

Les éléments du moulin à poivre

Le mécanisme du moulin peut être électrique ou mécanique. L’un comme l’autre est efficace. Sur ce point, chacun a sa préférence et aucun des deux systèmes n’est plus efficace que l’autre. Les véritables amateurs de poivre optent pour le système mécanique. Ils affirment sentir la texture des grains lorsqu’ils sont en train d’être moulus. Cela leur permet de savoir si le poivre a bien séché et s’il n’est pas trop ancien.

La forme, comme pour le mécanisme, est une affaire de goûts. Cylindrique, évasée pour s’adapter à la main. Lors de l’achat, sur ce point, laissez libre cours à votre envie. Vous êtes libres, aussi de choisir le matériau comme vous l’entendez. Pratiquement plus aucune marque n’applique de vernis pouvant libérer des molécules toxiques. Les plastiques ont suivi le même chemin. Donc, bois, transparence, mix des deux ou métal…

La tête de moulin est vraiment l’élément où il faut faire un choix d’importance. Deux types de mécanisme permettent de concasser du poivre. Leur fonctionnement est identique, mais l’un est en métal, alors que l’autre, en céramique. Il est accepté que le métallique concasse plus finement. En échange, la céramique a une durée de vie quasiment infinie. Au niveau des sommeliers du poivre, la céramique prend l’ascendant. L’acier abandonnerait quelques micro-fragments qui s’oxyderaient au contact de l’épice et en altèreraient légèrement les arômes.

Comme vous pouvez le voir, choisir son moulin à poivre est essentiellement une affaire de choix personnels. Malgré cela, il est tout de même fortement recommandé d’opter pour un moulin fabriqué par une marque référente (Peugeot, Russel Hobbs, Ibili, …). Bien que leur prix soit plus élevé, vous aurez l’avantage de toujours trouver des pièces détachées. De plus, leurs mécanismes sont de haute qualité et réglables. Généralement, un tel moulin est un ustensile qu’il est possible de conserver toute la vie. N’oubliez pas, non plus, que consommer du poivre est bon pour la santé.

A propos de l'auteur
Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs à remplir sont indiqués *